Budget 2011 : destructions massives d’emplois planifiées
Article publié le lundi 7 juin 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les rédacteurs de ce budget ne font pas de quartier.

Rien n’échappe à cette chasse budgétaire qui explore les moindres recoins du système éducatif. Pour le SE-UNSA, le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux montre là toute son absurdité. La recherche d’économies budgétaires broie désormais toute ambition éducative pour notre pays. Alors que la crise imposerait un investissement éducatif hors du commun, c’est exactement le choix inverse qui est fait.

Lire l’analyse du SE-UNSA sur les "13 leviers"

>> Lire le communiqué de presse du SE-UNSA

 

Retrouvez toutes les fiches du ministère à ses recteurs :

>> Augmentation de la taille des classes
>> Réduction des besoins de remplacement
>> Baisse de la scolarisation des 2 ans
>> Sédentarisation des enseignants
>> Suppression d’intervenants en langue et d’assistants étrangers
>> Augmentation des effectifs par classe en collège
>> Fermeture des petits établissements
>> Réduction des décharges
>> "Optimisation" du remplacement des enseignants du 2nd degré
>> "Rationalisation" de l’offre scolaire
>> "Rationalisation" de la carte des formations
>> Revoir les itinéraires de découverte
>> Renforcement de l’efficience des emplois administratifs