Un LPC simplifié avant un socle commun rénové !
Article publié le jeudi 27 septembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le LPC sera simplifié dès cette année. Une circulaire parue au BO du 27 septembre vient confirmer les annonces du ministre.

Le SE-Unsa était demandeur d’une telle simplification. De fait, le LPC actuel qui se voulait à la fois outil de suivi, de validation et de communication avec les familles n’était pas utilisable.


Le socle commun est un véritable enjeu de société : garantir à tous les élèves des acquis communs en fin de scolarité obligatoire. Cet objectif ne peut se réduire à une accumulation de contraintes bureaucratiques
La Concertation pour la Refondation de l’école doit aboutir à une redéfinition du socle. Dans l’immédiat, le ministère cherche à alléger la tâche des collègues pour faciliter leur travail.

En pratique, les modalités de validation sont réduites au plus simple :
Pour tous les élèves qui ne présentent pas de difficultés particulières, seule la validation des compétences sera nécessaire et entrainera l’attribution du socle. Dans les cas plus partagés, la validation devra se faire au niveau des domaines. La validation pointilleuse des 97 items est supprimée.
Dans le même temps, la communication aux familles se limitera à 1 seule page au lieu de 25 précédemment.

Pour le SE-Unsa, il faut maintenant donner aux collègues les moyens de s’emparer véritablement de la logique du socle. Les modalités traditionnelles de l’évaluation doivent être interrogées. L’institution se doit de proposer aux enseignants les outils  pour trouver les moyens les mieux adaptés au développement et à l’évaluation des compétences disciplinaires et transversales chez leurs élèves.

Cette simplification du LPC est plus que bienvenue. Elle va enfin permettre aux enseignants de se consacrer au véritable cœur de leur métier : faire réussir les élèves.

 
Actu