Décrets de 50 : une page se tourne enfin
Article publié le jeudi 27 mars 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les emblématiques décrets de 50 ont vécu. Le nouveau texte statutaire régissant les missions des enseignants du second degré prend enfin en considération la réalité du métier.

Un seul texte chapeaute désormais la diversité des statuts particuliers. Il affirme ainsi qu’enseigner est bien un même métier, quel que soit le lieu d’exercice, le corps ou la spécificité professionnelle des personnels. Il crée une unité là où existaient des règles disparates.

Le SE-Unsa salue le travail de concertation qui a permis d’avancer par la négociation dans l’intérêt de tous les personnels, y compris les TZR. Les actuelles obligations hebdomadaires d’enseignement sont consolidées, tout en reconnaissant que le métier « réel » ne se limite pas aux seules heures de cours.

L’amélioration des compléments de service, la prise en compte de la spécificité du travail dans l’éducation prioritaire et la reconnaissance des professeurs documentalistes constituent également des avancées.

Le nouveau texte, plus lisible et plus précis, évacue des zones jusqu’à présent soumises à interprétation et donc sources de conflits. C’est un véritable progrès pour les conditions de travail des enseignants.

Pour le SE-Unsa, cette nouvelle étape de la Refondation offre aux personnels un cadre plus protecteur et plus équitable pour tous.

Lire notre analyse complète du décret
 

 

Paris, le 27 mars 2014

Christian CHEVALIER
Secrétaire Général

Contact presse : Brigitte Biardoux 01 44 39 23 93 brigitte.biardoux@se-unsa.org